Prof. Sean Murphy

Prof. Sean Murphy

Membre du Curatorium

Sean D. Murphy est le professeur Manatt/Ahn de droit international à l’Université George Washington, Washington, D.C. Depuis 2012, il est membre de la Commission du droit international des Nations Unies, qui l’a nommé Rapporteur spécial sur les crimes contre l’humanité. De 1987 à 1998, il a travaillé au Bureau du conseiller juridique du Département d’État américain, notamment sur des questions relatives au droit international humanitaire, au droit de la mer et au règlement des différends internationaux. Dès son entrée dans la carrière universitaire, le professeur Murphy a été conseiller, arbitre ou juge ad hoc dans des affaires interétatiques ou entre États et investisseurs, notamment devant la Cour internationale de justice, le Tribunal international du droit de la mer et la Cour pénale internationale. En qualité de conseiller, il a représenté de nombreux gouvernements tels que ceux de l’Éthiopie, du Kenya ou de l’Ouganda. Le professeur Murphy a donné de nombreuses conférences sur des sujets de droit international, notamment dans le cadre des Cours régionaux de formation en droit international, organisés par l’ONU en Égypte et en Éthiopie, du Séminaire de droit international pour les universités africaines, organisé au Ghana, et de l’Académie d’été sur le plateau continental, organisé en Tanzanie. Ancien président de l’American Society of International Law, le professeur Murphy a publié de nombreux ouvrages et articles sur le droit international, comme son traité sur les Principes de droit international (3e éd. 2018), son cours à l’Académie de droit international de La Haye sur le droit international relatif aux îles (2016) et son ouvrage Litigating War: Arbitration of Civil Injury by the Eritrea-Ethiopia Claims Commission (2013) (en collaboration avec Snider et Kidane). Il a siégé pendant une décennie au comité de rédaction de l’American Journal of International Law, et comme membre des comités de l’Association de droit international sur le recours à la force et sur l’élévation du niveau de la mer.